De N à Z


N comme



O comme

Onduleur : Un onduleur est un dispositif d'électronique de puissance permettant de délivrer des tensions et des courants alternatifs à partir d'une source d'énergie électrique continue. C'est la fonction inverse d'un redresseur. L'onduleur est un convertisseur de type continu/alternatif. Par abus de langage, on appelle souvent « onduleur » une alimentation sans interruption (ASI), notamment les alimentations de sécurité pour ordinateurs de bureau. En fait, l'onduleur n'est qu'une partie de cette alimentation, tout comme le « transistor » l'était pour les récepteurs de radio à transistors des années 1960. Ces alimentations de sécurité comprennent aussi des filtres, un circuit de charge, une batterie d'accumulateurs et une interface de pilotage. L'onduleur permet de basculer sur une alimentation par batteries en cas de micro-coupure ou de coupure franche du réseau, de pics de tension ou de sous-tension, permettant ainsi de remplacer système de groupe électrogène.

Open source : La désignation open source s'applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l'Open Source Initiative, c'est-à-dire la possibilité de libre redistribution, d'accès au code source et aux travaux dérivés.



P comme

Partition(s) : Une partition est une partie d'un disque dur matériel destinée à accueillir un système de fichiers.

Pilote(s) (driver en anglais) : Un pilote est un programme permettant à un système d'exploitation de reconnaître un matériel et de l'utiliser.

Processeur : Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes informatiques. Avec la mémoire notamment, c'est l'un des composants qui existent depuis les premiers ordinateurs et qui sont présents dans tous les ordinateurs. Un processeur construit en un seul circuit intégré est un microprocesseur.

Pare-Feu : Il s'agit d'outil informatique (logiciel ou matériel) protégeant des intrusions dans un réseau.

Q comme



R comme

RAM : voir à mémoire vive.

Routeur : voir aussi à Box. Un routeur est un élément intermédiaire dans un réseau informatique assurant le routage des paquets. Son rôle est de faire transiter des paquets d'une interface réseau vers une autre au mieux, selon un ensemble de règles. 


S comme

Smartphone : Un smartphone est un téléphone mobile disposant aussi des fonctions d'un assistant numérique personnel. Il peut aussi fournir les fonctionnalités d'agenda, de calendrier, de navigation sur le web, de consultation de courrier électronique, de messagerie instantanée, de GPS, etc ...

Streaming : Le streaming (de l'anglais stream : « courant », « flux », « flot »), lecture en continu, diffusion en flux, lecture en transit ou diffusion en mode continu, désigne un principe utilisé principalement pour l'envoi de contenu en « direct » (ou en léger différé). On peut également songer à la locution lecture seule, déjà utilisée en informatique. Très utilisée sur Internet, elle permet la lecture d'un flux audio ou vidéo (cas de la vidéo à la demande) à mesure qu'il est diffusé. Elle s'oppose ainsi à la diffusion par téléchargement de fichiers qui nécessite de récupérer l'ensemble des données d'un morceau ou d'un extrait vidéo avant de pouvoir l'écouter ou le regarder.

Synchronisation (de fichier) : La synchronisation de fichiers (ou de répertoires) est le processus permettant de faire correspondre les contenus de deux (ou plus) emplacements de stockage. Lorsqu'un utilisateur ajoute, modifie, ou supprime un fichier à l'endroit A, le processus de synchronisation entre A et B ajoutera, modifiera, ou supprimera le même fichier à l'endroit B.


T comme

Téléchargement (télécharger, download en anglais) : Le téléchargement est l’opération de transmission d’informations — programmes, données, images, sons, vidéos — d’un ordinateur à un autre via un canal de transmission, en général l'internet ou un intranet. De nos jours, la notion de téléchargement est très maladroitement associée, par abus de langage, uniquement aux téléchargements de fichiers stockés sur disque dur, après un passage par la mémoire vive des ordinateurs. Il existe de nombreuses formes de téléchargements, comme la lecture en continu (ou streaming) qui est une application moderne du téléchargement (son véritable sens), ou le pair à pair (P2P) (échange de données entre clients qui ont un double rôle de clients et de serveurs à la fois). La navigation sur le web est également une application du téléchargement. En effet, quand un internaute surf sur le web, le navigateur télécharge du texte et des images, pour les afficher sous forme de pages web.


U comme

Upload : 

USB : L’Universal Serial Bus est une norme qui sert à connecter des périphériques informatiques à un ordinateur. L'USB permet de connecter des périphériques à chaud (quand l'ordinateur est en marche) et en bénéficiant du Plug and Play (le système reconnaît automatiquement le périphérique). Il peut alimenter certains périphériques en énergie, et dans sa version 2, il autorise des débits allant de 1,5 Mbit/s à 480 Mbit/s. La version 3 propose des débits jusqu'à 5 Gbit/s, proches des 6 Gbit/s du SATA 3. Le terme clé USB désigne un petit média amovible qui se branche sur le port USB d'un ordinateur, et comportant généralement une mémoire de masse.

V comme

Ver (informatique) : Un ver informatique est un logiciel malveillant qui se reproduit sur plusieurs ordinateurs en utilisant un réseau informatique comme Internet. L'objectif d'un ver n'est pas seulement de se reproduire. Le ver a aussi habituellement un objectif malfaisant, par exemple : espionner l'ordinateur où il se trouve, offrir une porte dérobée à des pirates informatiques, détruire des données sur l'ordinateur où il se trouve ou y faire d'autres dégâts, envoyer de multiples requêtes vers un serveur Internet dans le but de le saturer (déni de service). L'activité d'un ver a souvent des effets secondaires comme le ralentissement de la machine infectée, le ralentissement du réseau utilisé par la machine infectée, le plantage de services ou du système d'exploitation de la machine infectée. Parmi les plus connus : Morris, I Love You, Code Red, Stuxnet.

Virus : Un virus informatique est un logiciel malveillant conçu pour se propager à d'autres ordinateurs en s'insérant dans des programmes légitimes appelés « hôtes ». Il peut perturber plus ou moins gravement le fonctionnement de l'ordinateur infecté. Il peut se répandre à travers tout moyen d'échange de données numériques comme les réseaux informatiques et les cédéroms, les clefs USB, etc...


W comme

Web : Le World Wide Web (WWW), littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », communément appelé le Web, le web, et parfois la Toile, est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages accessibles sur des sites. L’image de la toile d'araignée vient des hyperliens qui lient les pages web entre elles. Le Web n’est qu’une des applications d’Internet. D’autres applications sont le courrier électronique, la messagerie instantanée et Usenet. Le Web a été inventé plusieurs années après Internet, mais c’est lui qui a rendu les médias grand public attentifs à Internet. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet ; en particulier, le mot Toile est souvent utilisé dans les textes non techniques sans qu’il soit clairement exprimé s’il désigne le Web ou Internet.

Wifi : Un réseau Wi-Fi permet de relier sans fil plusieurs appareils informatiques (ordinateur, routeur, décodeur Internet, etc.) au sein d'un réseau informatique afin de permettre la transmission de données entre eux.


X comme



Y comme



Z comme